Météo Nantes

lundi 6 novembre 2017

Chronique de la Bréhardière: Le magot des Freux

    Cette année 2018 est une année à glands. En effet, tous les chênes de mon secteur et du jardin ont abondamment produit leurs fruits, les geais seront contents cet hiver.
    Ce 6 novembre, alors que nous prenons notre repas du midi, je remarque que des Corbeaux freux font des allers-retours entre un chêne et les vignes. Je saisis mes jumelles et observe les freux et leur manège. Je les vois cueillir des glands et s'envoler pour certains avec un gland dans le bec. J'en suis un qui part se percher dans au bord des vignes. Il tourne la tête plusieurs fois et se dirige vers un cep de vigne et creuse un trou à son pied avec son bec, mais je suis trop loin pour saisir toutes les subtilités de la scène. Après quelques secondes, le freux repart vers le chêne. Un autre va dissimiler son butin dans une touffe d'herbe. C'est la première fois que j'observe des freux faire des provisions. J'ai déjà vu des pies cacher des aliments ou du blé dans le sol ou la neige et les geais sont connus pour enterrer des glands en prévision des jours sans. Les allers-retours durent un bon quart d'heure puis les oiseaux disparaissent.
   En regardant les photos que j'ai faites, on aperçoit le gland dans le bec et un autre en arrière et leur poche gulaire, bien rebondie, dissimule sans doute d'autres fruits.

Jean-Luc La Grolle