Météo Nantes

mardi 23 février 2016

quatre petits jeux pédagogiques

Comptage Mania
Ce jeu consiste à évaluer le nombre d'oiseaux photographiés. Facile, pas si sûr...
Une petite aide sur les techniques de comptage ICI


Concerto
Le jeu consiste à identifier les chants, cris et martèlements écoutés. Suivez les étapes... et gare aux fausses notes !


Computerbirding
Evaluez vos capacités à reconnaître les oiseaux :
(Sélectionnez "french" pour que les noms d'oiseaux apparaissent en français)


Corronella
Testez vos connaissances en herpéto :

samedi 20 février 2016

Sortie prospection Genette en Maine-et-Loire

Venez participer à cette sortie le samedi 5 mars 2016.

Si vous êtes intéressés laissez nous vos coordonnées à cette adresse: obslavarenne@laposte.net, nous vous contacterons directement. Les heures, lieux de RV et autres détails vous seront communiqués plus tard. Cette sortie se fera sur le secteur nord de Cholet. Pour ceux qui veulent commencer les recherches avant cette date voici quelques informations.

La Genette ressemble à un chat avec une silhouette plus fine, le museau est fin mais surtout la queue est très longue et annelée d’une dizaine d’anneaux noirs. La longueur est d’une cinquantaine de centimètres + 40cm pour la queue. Le pelage est gris clair, parsemée de tâches noires. Une photo valant mieux qu’un long discours :



Son biotope privilégié est celui de coteaux escarpés, boisés ou semi-boisés avec en général un cours d’eau à proximité. Ainsi, en Maine-et-Loire, on l’a trouvée principalement sur la partie sud-ouest (les Mauges) où les biotopes favorables sont nombreux mais cette répartition reflète peut-être aussi la pression de recherche. D’autres secteurs sont très probablement aussi favorables. De plus on l’a repérée également dans le bocage, les marais, voir dans des secteurs de plaine.
La façon la plus simple et efficace de trouver la Genette est de rechercher ses crottiers. Il s’agit toujours d’endroits surélevés avec une vue dégagée sur lesquels la Genette dépose ses fèces (crottes) en amas souvent importants. Il s’agit de rochers, troncs d’arbres, toits de cabanes, carcasses d’engins, tas de bois etc.
Les données CERTAINES d’individus morts ou de piégeage sont aussi à prendre en compte. Dans tous les cas, il est souhaitable d’envoyer des photos.
Quelques exemples ci-dessous de crottiers et leurs supports et milieux :
 
Suivent deux liens :
Pour optimiser au maximum les recherches et noter les découvertes ou absences avérées de la Genette, il est préférable de prospecter les carrés orangés où la Genette a été trouvée avant 2008 mais pas notée depuis. Il est également très utile de prospecter les carrés blancs qui non pas été prospectés ou qui indiquent qu’aucune trace de présence de Genette n’avait été trouvée. Il est important de savoir si la Genette a disparu des carrés orangés et s’il elle est présente maintenant sur les carrés blancs.
Les biotopes de la Genette ont été évoqués ci-dessus. A défaut d’une très bonne connaissance du secteur qui vous intéresse, l’utilisation d’une carte détaillée avec courbes de niveaux et boisement (type IGN au 25.000e) permet de repérer les biotopes les plus favorables.
Afin de permettre une analyse fine des prospections et d’éviter des « doublons » sur des secteurs déjà prospectés, nous vous proposons de noter vos recherches (positives ou négatives) sur la base de données Faune-Anjou de LPO Anjou http://www.faune-anjou.org en indiquant le plus précisément possible les parcours effectués (commune, lieu-dit) et en ajoutant si possible cartes ou photos. Exemple ci-après :
Jacques